Quand ça ne va plus, que les idées suicidaires s’emparent de moi, j’en parle à mes proches enfin d’obtenir de l’aide et du support.

Cependant, il est consternant de constater que certaines personnes ne s’en inquiètent guère et me laissent tomber. Les rats quittent le navire.

Je crois que les gens n’ont pas conscience de la gravité de la situation lorsque je suis en crise. Lorsque j’arrive au point d’en parler et de tenter d’obtenir de l’aide, c’est parce que je suis sur le point de commettre l’irréparable. J’ai besoin d’aide, mais certaines personnes très importantes dans ma vie ne s’en souci plus. Autant je recevais aide et support au début de la maladie, autant les gens sont maintenant indifférents. Pourtant, mon désespoir et mon urgence de commettre un geste suicidaire sont toujours bien présents.

Sur qui dois-je me fier maintenant? On m’abandonne parce que je ne suis pas heureuse. On m’abandonne parce que je suis triste et désespérée et que je n’en connais pas la cause. On m’abandonne parce que je suis malade et difficile à comprendre. Les gens baissent les bras face à la situation, mais moi je devrais continuer à me battre?...

Ma dernière crise m’a permis de constater que les gens sont égocentriques, inconscients et hypocrites. Je ne fais plus confiance à personne maintenant. Je suis donc seule, incomprise et désespérée. Où tout cela me mènera-t-il?